Bonjour, je suis Mathilde BOUNAKOFF, diététicienne et fondatrice de Cajole, une appli' qui doit sortir dans quelques semaines. Compte tenu des circonstances, je vous annonce le lancement anticipé d’un des axes du projet : le réseau Cajole !

Un réseau pluridisciplinaire et collaboratif qui devient, selon moi, un essentiel, pour faire preuve de réactivité face aux " besoins patients " liés au confinement, tout comme pour l’avenir de nos cabinets fermés.

Cajole, est une application web permettant d’offrir un « budget santé » à un proche ou un salarié. Celui-ci peut utiliser ce budget comme il le souhaite depuis son smartphone, auprès des thérapeutes acceptant ce mode de paiement. 

Cajole a donc pour mission de trouver des fonds pour nos professions de santé. Il y a encore quinze jours, je pensais qu'il y avait là, son atout prioritaire. Aujourd’hui, j'ai la certitude que notre plus grande richesse est de savoir créer un "nous" ! 

un "nous" aux compétences complémentaires,

un "nous" qui se connait, collabore et se soutient,

un "nous" qui fonctionne aussi bien en local qu’en national.

Un réseau de professionnels qui accompagne son patient dans la création de l’environnement thérapeutique dont il a besoin et qui lui correspond. Alors je propose de vous pré-inscrire à Cajole dés maintenant, afin que l’on profite de ce mois de confinement pour créer ce super réseau !

Ma proposition

Pré
inscription

abonnement à 64 € /an

Protitez
du réseau

richesse par l'entraide

Intégrez
l'annuaire

bien-être au travail

Participez
au bêta-test

à votre écoute

Sortie
de l'appli Cajole

jour de fête !

Alors, alors...
On continu ?

ou 100% remboursé

Pré-inscription

Formulaire de pré-inscription

Remplissez le questionnaire en ligne pour enregistrez vos coordonnées et informations utiles à notre collaboration.

Confidentialité : vos informations sont considérées comme privées.

Pour toute demande de modification ou suppression d’information, c’est par ici : contact@cajole.fr

Zoom sur le parrainage

Zoom sur les missions

Zoom sur l'appli Cajole

Ce sacré virus nous a fait fermer nos cabinets… et je vous avoue, que ce qui me frustre le plus, c’est surtout de ne pas pouvoir apporter toutes les recommandations utiles, pour ne pas dire nécessaires, que ce soit en hygiène comme en nutrition, tant elles sont conséquentes !

Je n’ai jamais autant rêvé de pouvoir co-construire avec mes confrères diététiciens qu’en ce moment !

Ce confinement vient titiller, voir fait littéralement éclater, les petits problèmes latents, qui trouvaient modération dans le fait de pouvoir s’échapper quelque part ou avec quelqu’un… bien vivre avec soi et les autres vont être de vraies problématiques pour les semaines à venir.

Ce confinement représente aussi un risque accru aux dépendances, manipulations, obsessions, frustrations, compulsions et malheureusement maltraitances… tout comme aux séparations, aux prises de poids, aux maux de dos et nœuds aux boyaux.

Ce qui implique qu’il y a besoin de nous, professionnels de santé, maintenant en préventif et malheureusement, demain en curatif. Et combien d’entre nous aimeraient contribuer et être aux côtés de tous ceux qui œuvrent si dur pour nos concitoyens ?

D’expérience, un patient « en réussite », c’est 5 à 10 nouveaux patients par bouche à oreille le mois suivant. Le pluridisciplinaire augmente nos capacités à se recommander les uns les autres mais aussi augmente les chances d’améliorations durables pour nos patients.


Pour simple exemple, dans ma matière, la nutrition n’est jamais que l’ingestion d’un aliment. Systématiquement, quel que soit la problématique, pathologique ou esthétique, l’acte de manger cache toujours des axes affectifs, culturels, physiologiques, héréditaires, génétiques :


Un corps qui a été blessé ou qui fait mal, qu’on écoute plus, qu’on ne regarde plus, qu’on ne touche plus… des émotions qu’on ne sait ni comprendre ni légitimer, des choses que l’on préfère encaisser plutôt que de les communiquer, des agressions que l’on a enfuit, bloquées et sur lesquelles on ne reconstruit plus…

 
Je sais également que la nutrition, le poids, l’appréciation de son corps, les habitudes, cultures, comportements, maltraitances et compulsions alimentaires… sont des questions qui viennent fréquemment toucher les suivis en ostéopathie, chiropraxie, psychologie, neuropsychologie.

logo-cajole-white.png

eclor - 1 rue du Pré Saint Gervais - 93500 Pantin 

Cajole, plus fort en soi, plus puissants ensemble